Dernières nouvelles
Accueil » Mode de vie » 20 novembre journée internationale des droits de l’enfant – Ajib.fr
20 novembre journée internationale des droits de l’enfant – Ajib.fr

20 novembre journée internationale des droits de l’enfant – Ajib.fr

La journée internationale des droits de l’enfant est la date anniversaire de l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), le 20 novembre 1989, par la résolution 44/25 de l’Assemblée générale des Nations unies.

Cette journée témoigne de l’engagement de la communauté éducative pour mieux faire connaître le texte de la Convention, les droits qu’il énonce, chez les enfants et les jeunes.

Pour marquer cette journée mondiale de l’enfance, un certain nombre d’événements sont organisés par les acteurs du monde de l’enfance.

Les enfants des être humains à part entière

Les droits de l’enfant sont une branche des droits de l’Homme visant la protection spécifique de l’enfant en tant qu’être humain à part entière. Ils sont l’objet de plusieurs traités nationaux et internationaux, dont le plus important est la Convention relative aux droits de l’enfant (CIDE), adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 20 novembre 1989.

Les droits des enfants sont les droits de la personne qui s’appliquent à tout être humain âgé de moins de dix-huit ans (sauf si la majorité est atteinte plus tôt en vertu de la législation qui lui est applicable). Les jeunes ont droit à une protection et à des soins attentionnés, au maintien d’un lien avec leurs parents biologiques, à une identité humaine, à la satisfaction de leurs besoins alimentaires fondamentaux, à une instruction financée par l’État, à des soins de santé, et à des lois pénales adaptées à leur âge et à leur développement.

Les droits de l’enfant prennent en considération le caractère vulnérable et la nécessité de développement de l’enfant. La portée des droits des enfants va de l’offre d’autonomie à la protection contre la violence physique, psychologique ou émotionnelle.

Mais qu’en est-il des droits de l’enfant en Islam ?

L’islam se préoccupe des enfants avant même leur naissance, en recommandant le bon choix des époux pour le mariage afin qu’ils deviennent des parents exemplaires pour l’enfant. A la naissance du nouveau venu il est fortement recommandé de réciter le grand appel à la prière à l’oreille droite et le petit appel à la prière à l’oreille gauche de l’enfant afin que ce soient les premiers sons « compréhensibles » qui lui arrivent aux oreilles.

Même si le nourrisson n’est pas apte à intégrer et à comprendre ces paroles qui lui sont récités aux oreilles, le cerveau l’aura enregistré, et lorsqu’il grandira et qu’on lui enseignera les fondements de l’Islam, ces paroles de l’unicité ne lui seront pas étrangères. Il assimilera le fait qu’il se doit d’être de ceux qui affirme l’unicité de Dieu.

L’enfant un don de Dieu.

Les enfants sont un trésor, une richesse humaine. Ils sont un bienfait divin pour lequel nous devons louer et remercier notre Seigneur quotidiennement. Et c’est en les éduquant, en les préservant des maux de ce bas-monde, en se souciant de leur état de santé physique et psychologique que nous remercions Celui qui nous gratifié et honoré de leur présence à nos cotés.

Sincérité, affection et amour

Les enfants, comme les adultes d’ailleurs, ont besoin qu’on se soucie d’eux continuellement, qu’on les éduque, qu’on les « chouchoute ». Qu’on les nourrisse que de ce qui est sain, qu’on leur apprenne à distinguer le bien du mal. Qu’on les éduque en leur apprenant à forger leur propre caractère afin qu’ils puissent affirmer leur place dans la société civile et professionnelle. Qu’on leur apprenne à se servir de leur coeur comme de leur cerveau, en leur procurant de l’amour, de l’affection par le bien de gestes et paroles sincères emprunts de préoccupation et de sincérité.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (RA), le Prophète Muhammad (SAW) a dit: « Chacun d’entre vous est un berger et chacun d’entre vous sera interrogé concernant son troupeau.
Le dirigeant est un berger, l’homme est un berger pour les gens de sa maison, la femme est une bergère pour la maison de son époux et pour ses enfants.
Ainsi chacun d’entre vous est un berger et chacun d’entre vous sera interrogé concernant son troupeau ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5200 et par Mouslim dans son Sahih n°1829)

Une pensée particulière…

Une pensée particulière pour les enfants victimes d’injustice, victimes de la guerre, victimes de la dictature des hommes, victimes de leurs parents irresponsables, victimes de l’absence physique et morale de ces derniers …

Les enfants d’aujourd’hui, les adultes de demain

Puisse Allah Le Défenseur, Celui qui satisfait les besoins de Ses créatures, pourvoir aux besoins physiques et psychologiques des enfants du monde entier et faire d’eux des adultes aimants et aimés pour le bien de l’humanité.


Source link

A propos de admin2063

admin2063

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*