Dernières nouvelles
Accueil » Mode de vie » ALERTE SANTE un mois sans alcool vs une vie sans alcool
ALERTE SANTE un mois sans alcool vs une vie sans alcool

ALERTE SANTE un mois sans alcool vs une vie sans alcool

A l’heure ou le gouvernement et les associations croisent le fer pour défendre chacun leurs intérêts concernant la consommation d’alcool des français. Nous souhaiterions apporter notre soutien à toutes les initiatives positives contre la consommation d’alcool.

Une campagne prévue pour le mois de janvier prochain, sous l’égide du slogan « Janvier Sans Alcool », que nous serions amenés à suivre également tous les mois de l’année et assurément toutes les années suivantes et même pour un « CDI à vie ».

Nous ne pouvons que soutenir ce type d’opération pour le bien de toutes et de tous !

Une campagne élaborée et préparée depuis cet été par l’association « Fédération addiction » avec l’aide de l’agence nationale de santé publique.

Pas de mois sec

C’était sans compter sur le syndicat des vignerons de Champagne qui ont fait savoir, au Président de la république Emmanuel Macron, leur mécontentement et leur désaccord, sur ce dossier,

Malheureusement ou heureusement selon les avis cette campagne ne verra pas le jour.

La faute à qui ? Les lobbys me répondrez-vous

En effet les dégâts et les dommages collatéraux de ces boissons enivrantes et « saoulantes » ne rendent pas la vie facile de nos compatriotes, qui à l’inverse, facilitent grandement la vie de ceux qui sont aux manettes des grandes entreprises produisant et vendant de ces fameux « élixirs ».

Et pourtant il existe tellement de boissons sans alcool qui n’ont pas d’incidences particulières  sur le fonctionnement du cerveau et qui n’affectent pas la santé de tout un chacun.

Dans le Coran, Dieu nous dit que les substances enivrantes et les jeux de hasard sont des abominations du diable et Il nous ordonne de les éviter à tout prix

« Ô les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, oeuvre du Diable. Écartez-vous en, afin que vous réussissiez. » (Coran, Sourate 5, Verset 90)

L’Islam nous met en garde sur tout ce qui peut nuire à la santé et mettre en péril le bien-être des individus, il interdit clairement tout ce qui leur est nuisible.

Sa position vis-à-vis de l’alcool est intransigeante : sa consommation est interdite, et ce quelque soit la quantité consommée. L’alcool est néfaste et il peut causer des dommages irréversibles sur l’esprit et le corps.  Il embrouille les esprits, provoque toutes sortes de maladies et nuit au porte-monnaie.

Il est peut être synonyme d’affaiblissement et de destruction des individus, et même de familles entières qui subissent peu à peu les dommages collatéraux des consommateurs insouciants et livrés à eux mêmes.

Verrouillage du centre inhibiteur du cerveau

Il y a dans le cerveau un centre inhibiteur qui vous empêche de faire des choses qui ne sont pas correctes. Le problème est qu’en état d’ivresse, notre centre inhibiteur est verrouillé par les effets de l’alcool.

De nombreuses études ont formellement démontré qu’il existe un lien indéniable entre l’alcool et les jeux d’argent. La consommation d’alcool affaiblit le jugement, réduit les inhibitions et encourage les prises de risques souvent associée au jeu et aux activités dangereuses.

L’un des plus gros fléaux dans nos sociétés est l’alcoolisme

Le monde entier admet que l’alcoolisme est un fléau sanitaire, familial et social. Les grandes institutions sanitaires et de prévention connues et reconnues sont unanimes sur les ravages causés par cette « drogue. ».

Le message de L’Islam via le Coran est parvenu à débarrasser les hommes d’Arabie de cette addiction.

Dans un premier temps à l’aide d’un profond travail sur les coeurs et les esprits sans émettre d’interdiction formelle. Puis dans un second temps, une interdiction graduelle qui a révélé aux hommes leur responsabilité devant leur Seigneur.

Le prophète Muhammad (SAW) dit : « Si la consommation d’une chose en grande quantité vous rend ivre, sa consommation est interdite même dans une petite quantité. »  (Ibn Majah, volume 3, livre des boissons alcoolique, chapitre 30, hadith n°3392)

Pour finir nous affirmons que nous musulmans de France et de Navarre aurions été, à hauteur de 6 millions présents et résidents en France, en mesure de soutenir cette tentative malheureusement avortée.

En espérant de tout coeur que ce ne soit que partie remise …

 

 


Source link

A propos de admin2063

admin2063

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*