Dernières nouvelles
Accueil » Politique » Après l’attaque de la mosquée, le choc des musulmans de Bayonne
Après l’attaque de la mosquée, le choc des musulmans de Bayonne

Après l’attaque de la mosquée, le choc des musulmans de Bayonne

REPORTAGE – L’enquête tend vers l’acte isolé. Mais la communauté musulmane déplore un climat de tensions envers elle.

Par Pauline Boyer

La mosquée attaquée doit rouvrir ses portes ce mercredi matin.
La mosquée attaquée doit rouvrir ses portes ce mercredi matin. IROZ GAIZKA/AFP

À Bayonne

Un périmètre de sécurité a été dressé autour de la mosquée de Bayonne, pour les besoins de l’enquête toujours en cours. Au loin, on aperçoit la porte d’entrée incendiée la veille par un assaillant octogénaire, qui a aussi grièvement blessé par balles deux personnes. Quelques fidèles viennent observer le lieu du drame, quelques curieux, aussi. En fin de matinée, deux hommes se présentent aux policiers comme «les fils» d’une des deux victimes. «Mon père s’est fait tirer dessus ici, j’ai besoin de voir les lieux», demande l’un d’eux, visiblement éprouvé. Il franchit la barrière et est brusquement repoussé par un policier. Le ton monte, les deux hommes repartent écœurés. Ils pleurent dans les bras d’amis. «On ne nous écoute pas, s’énervent-ils. La parole d’un musulman ne vaut rien.» Et, à l’attention des quelques journalistes présents: «Ça ne sert à rien de vous parler!»

Les musulmans du Pays basque oscillent entre le choc, la colère et l’incompréhension. Aux abords du local prêté

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

PREMIUM

Abonnez-vous pour 1€ seulement

annulable à tout moment


Source link

A propos de admin2063

admin2063

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*