Dernières nouvelles
Accueil » Économie » Dînpay, l’application musulmane qui réinvente le paiement solidaire ! 
Dînpay, l’application musulmane qui réinvente le paiement solidaire ! 

Dînpay, l’application musulmane qui réinvente le paiement solidaire ! 

Entretien avec Jéremi Lepetit  co-fondateur de Retreeb qui présente sur Oumma l’application  Dînpay une solution de paiement solidaire pour tous ceux qui aspirent à une finance plus éthique. 

Pouvez-vous nous présenter le projet  Dînpay, qui se définit comme une application qui réinvente le paiement?

En développement depuis bientôt 2 ans, Dînpay est une solution de paiement solidaire pour tous ceux qui aspirent à une finance plus éthique. En proposant une solution comme Dînpay, nous souhaitons offrir une alternative crédible aux moyens de paiements conventionnels qui génèrent des profits considérables sans contribuer suffisamment et activement aux enjeux sociaux et environnementaux de notre époque. 

Dînpay c’est la promesse d’une meilleure redistribution de cette richesse et sans que cela ne coûte plus au citoyen. Une solution de paiement qui s’engage à redistribuer un tiers de ses bénéfices aux financements de projets solidaires, à chaque paiement sur le réseau. 

Comment fonctionne-t-elle? Est-elle gratuite? 

Dînpay c’est une application de paiement mobile en phase avec son temps, simple à l’usage et totalement gratuite. L’utilisateur crédite son application puis sélectionne le projet solidaire qui lui tient à cœur de soutenir parmi une sélection disponible. Ensuite il n’a plus qu’à effectuer des paiements chez les commerçants partenaires et Dînpay se charge de financer le projet pour lui.

Pour découvrir en détail l’expérience Dînpay, le mieux est encore de prendre 3 minutes pour visionner la vidéo sur la campagne ici 

 

Jéremi Lepetit

En 2020, on a enregistré 776 milliards de transactions numériques pour plus de 150 milliards de profits réalisés par l’industrie du paiement.  En quoi Dînpay serait une solution alternative plus vertueuse à cette logique de profit ?  

Actuellement en utilisant nos cartes de paiement et sans forcément le savoir, nous enrichissons systématiquement, à chacun de nos paiements, les banques et les réseaux comme Visa ou Mastercard. Ce gigantesque bénéfice est versé en dividendes et/ou réinjecté sur les marchés financiers pour spéculer et/ou financer en partie des activités en totales contradictions avec les valeurs de l’Islam. 

Imaginez maintenant une institution financière qui ferait le choix unilatéral de redistribuer un tiers de ses bénéfices au financement de projets solidaires. Imaginez une entreprise qui s’engage à ne jamais spéculer sur les marchés financiers, n’endettera jamais ses clients,   ne financera jamais l’industrie militaire, ou n’investira jamais dans les énergies fossiles.

Avec Dînpay, vous pourrez bénéficier d’une solution de paiement éthique et totalement gratuite qui s’engage à corréler sa performance commerciale avec sa contribution sociale. Une nouvelle norme, où chaque paiement devient solidaire grâce à une entreprise qui fait une sadaqa à euro de chiffre d’affaires.

Pourquoi proposez-vous ce service aux musulmans en particulier? Envisagez-vous une solution universelle selon les mêmes principes? 

C’est un choix qui remonte à la genèse du projet. Notre modèle économique porte en lui  des valeurs de partage et de solidarité. Ces valeurs sont universelles mais font aussi échos au 3ème pilier de l’islam. Les musulmans sont donc naturellement en quête de produits et services en adéquations avec ces mêmes valeurs.

Dans un contexte très compliqué pour la communauté au niveau national, il nous semblait important de montrer les belles valeurs qui caractérisent l’Islam et de faire des musulmans les ambassadeurs de cette nouvelle forme de finance solidaire. 

Naturellement, d’autres déclinaisons du service sont déjà en cours de développement et suivront. Elles fonctionneront sur le même modèle mais les projets à soutenir et les interfaces seront sensiblement différentes en fonction des sensibilités visées (écologie, identité régionale, etc). 

Quels types de projet comptez-vous financer et comment seront-ils sélectionnés? 

Il existe trois sources susceptibles d’alimenter le service en projet : les associations, les collectivités territoriales et les fondations d’entreprise. Les projets sont validés par un conseil composé de plusieurs personnalités internes à l’entreprise mais également de certains de nos contributeurs qui siégeront à ce conseil. C’est d’ailleurs l’une des contreparties pour les ambassadeurs de Dînpay sur la campagne KissKissBankBank

Les projets seront ensuite menés à bien par des associations ou des entreprises mais nous nous engageons à rendre totalement transparente la bonne réalisation de ceux-ci.

Quel est l’objet de cette  campagne de financement participatif que vous avez lancé sur le kisskissbankbank ? 

Cette campagne de financement participatif est là pour faire connaître la solution Dînpay. Au-delà des fonds collectés, cette campagne, c’est l’espoir de mobiliser la communauté musulmane autour d’un projet audacieux et fédérateur. Après 2 ans de développement et de conception du produit nous avons besoin de savoir si le public nous soutiendrait dans notre démarche. C’est donc une phase très excitante mais aussi très stressante pour toute l’équipe. Heureusement les premiers retours sont très encourageants. Après quelques jours, nous avons déjà plus de 60 soutiens actifs sur la campagne et presque 4000€ collectés.

Voici le lien pour en savoir plus et nous soutenir, chaque petit geste compte

Propos recueillis par la rédaction Oumma 


Source link

A propos de admin2063

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*