Dernières nouvelles
Accueil » Mode de vie » Islam et société : Aimons-nous vivants – Ajib.fr
Islam et société : Aimons-nous vivants – Ajib.fr

Islam et société : Aimons-nous vivants – Ajib.fr

Louange à Allah Le Maître des Univers qui a créé les hommes issus de différentes origines et de différentes couleurs, que le salut soit sur notre Prophète Mouhammad qui a confirmé que rien ne distinguait les humains, ni race, ni ethnie, si ce n’est la piété des cœurs.

« Ô vous les hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. » (Coran, Sourate 49, Verset 13).

L’Islam, la religion universelle par excellence qui ne connaît ni frontière ni nationalité

Allah Le Très haut précise qu’Il ne regarde pas la condition physique de la personne, ni son image, ni sa couleur, ni sa forme, ni sa race et encore moins son appartenance à telle ou telle ethnie. Concrètement Il ne regarde que le coeur de la personne et ses actes.

Ainsi, le Prophète Muhammad (SAW) a dit : « Allah ne regarde ni vos images ni vos corps, mais Il regarde plutôt vos coeurs et vos actes ». Rapporté par l’imam Mouslim.

Le message du Prophète Muhammad (SAW)  s’adresse à l’humanité entière

L’histoire nous enseigne que grâce à l’Islam, la communauté musulmane a pu intégrer en son sein des gens de couleurs et d’origines différentes, de catégories et de croyances différentes, de rangs différents.

« Ô gens votre Dieu est Un et votre ancêtre est un. L’Arabe n’a aucun mérite sur le non Arabe, ni le blanc sur le noir, sauf par la piété… « Ô gens, vos sangs, vos biens, vos honneurs sont inviolables jusqu’à la rencontre de votre Seigneur, aussi inviolables que ce jour-ci, en ce mois-ci dans ce lieu-ci. ».

Il n’est pas permis à un musulman de faire la distinction entre les gens sur la base de ces critères auxquels l’Islam n’attache aucune importance.

Allah dit, en parlant de la diversité des couleurs des êtres humains et de leurs langues : « Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la variété de vos langues et de vos couleurs. Il y a en cela des preuves pour les savants » (Coran, Sourate 30, Verset 30).

N’est pas des nôtres celui qui prône le racisme

Les musulmans  se doivent d’être comme un seul corps et de ne pas se laisser ébranler par les divisions qui sont le propre du racisme.

Il suffit d’observer les différentes origines de nos plus illustres savants musulmans, la plupart d’entre eux n’étaient pas arabes et n’avaient pas de lignée ou de sang noble.

Ils étaient de simples étrangers qui ont appris l’arabe et les sciences islamiques et qui par la suite ont su transmettre leurs sciences accumulées.

Prenons l’imam Al Boukhari, le plus grand spécialiste des paroles et récits prophétiques; il était Ouzbèke de la ville de Boukhara en actuel Ouzbékistan.

L’imam Mouslim, autre figure de l’Islam était de Nishapur, de la région du Khorassan, en ancienne Perse, actuel Iran.

On peut également citer l’imam Abou Daoud, qui était du Sistân, en Perse également, actuellement entre l’Iran et l’Afghanistan.

Sans oublier At-Tirmidhi qui est originaire deTermez en Ouzbékistan ; ou encore Ibn Mâjah qui était de Qazvin en ancienne Perse, l’actuel Iran.  Et An-Nassai qui venait de Nisa au Turkménistan.

Force est de constater que plusieurs des grands savants de l’Islam n’étaient pas de sang arabe. La preuve que la communauté musulmane est depuis son avènement riche et cosmopolite, composée d’hommes issus de diverses origines.

Saviez vous que Omar (RA) le deuxième Khalife se plaisait à dire :
« Abû Bakr notre maître a affranchi Bilal notre maître » ?

(Rapporté par Al Boukhari) 

Nos écrits seraient incomplets si nous manquions de citer le premier des musulmans « de couleur », à savoir Bilal (RA), qui fut le premier muezzin  de l’Islam et un esclave affranchi par un certain Abû Bakr (RA) le premier Khalife.

Tous les êtres humains sont comparables à des minerais, chacune des races humaines a sa nature spécifique qu’Allah a bonifié ; cependant cette spécificité ne relève pas la base de la création et de son origine : la perfection est propre à Allah le Seigneur des mondes, tandis que l’imperfection et les défauts sont des caractéristiques du fils d’Adam à l’exception des prophètes et messagers.


Source link

A propos de admin2063

admin2063

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*