Dernières nouvelles
Accueil » Insolite » un imam dans la tourmente pour avoir installé une petite aire de jeux dans sa mosquée
un imam dans la tourmente pour avoir installé une petite aire de jeux dans sa mosquée

un imam dans la tourmente pour avoir installé une petite aire de jeux dans sa mosquée

La mosquée, un nouveau terrain de jeux pour l’enfant ? Derrière cette question qui ne souffre aucune discussion en Arabie saoudite, se trouve l’affaire qui y défraye actuellement la chronique, offusquant en haut lieu et exposant à l’opprobre l’imam d’une mosquée de Riyad.

Accusé d’une désacralisation des lieux inacceptable, ce dernier est dans le collimateur du ministère des Affaires islamiques, de la Da’wa et de la Guidance, depuis qu’une vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux saoudiens, a révélé l’objet du délit.

Sur les images qui ont fait scandale dans les allées du pouvoir mais aussi sur l’agora virtuelle, des enfants ont été filmés en train de s’en donner à cœur joie, jouant et sautant autour et sur un trampoline qui avait été dressé au deuxième étage du lieu de culte. L’émoi fut tel, que rares sont ceux qui ont prêté attention à l’explication fournie par l’imam : cette petite aire ludique avait été installée temporairement pour fêter la fin de l’apprentissage des versets du Coran d’un jeune garçon.

« Le ministère n’a pas autorisé l’événement qui constitue une violation flagrante de notre législation. La mosquée et son imam seront tenus pour responsables de cela », a tempêté le porte-parole du ministre Abdul Aziz Al Askar, tandis que les twittos saoudiens donnaient libre cours à leur vif mécontentement, plusieurs d’entre eux exigeant une sanction pour l’exemple.

Partagée par plus de 250 000 internautes en colère, qui n’ont pas eu de mots assez forts pour blâmer l’iman et ceux qui ont consenti sans rien dire, arguant qu’il était « intolérable et illégal » de doter les mosquées d’espaces récréatifs, la vidéo a toutefois suscité quelques réactions indulgentes.

Malgré le tollé et bien que minoritaires, certains twittos saoudiens ont réussi à faire entendre leur différence : ils ont appelé à raison garder, à prendre en considération les raisons invoquées par l’imam, et surtout à relativiser les choses. « Ce n’est pas la fin du monde que des enfants jouent avec insouciance dans une mosquée », ont-ils écrit sous une plume électronique plus nuancée et clémente.




Source link

A propos de admin2063

admin2063

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*