Dernières nouvelles
Accueil » Islam » Un Marocain atteint de troubles psychotiques encourt 4 ans de prison pour apologie du terrorisme
Un Marocain atteint de troubles psychotiques encourt 4 ans de prison pour apologie du terrorisme

Un Marocain atteint de troubles psychotiques encourt 4 ans de prison pour apologie du terrorisme

Photo d’illustration. / Ph. AFP

La troisième section de la chambre criminelle de l’Audience nationale jugera, lundi et mardi, un résident marocain installé dans le Pays basque espagnol pour apologie du terrorisme, à la suite de contenus violents en faveur du djihadisme publiés sur les réseaux sociaux, indique l’agence Europa Press. Le parquet réclame quatre ans et dix mois de prison.

Selon l’accusation du ministère public, l’homme, atteint de troubles psychotiques chroniques, en plus d’avoir partagé de nombreuses vidéos à travers divers profils sur les réseaux sociaux, avait «obtenu des informations sur les activités» des groupes djihadistes, la «doctrine qui les inspire, les actions armées, les techniques de formation, l’armement et les instructions relatives à la fabrication d’explosifs».

Sous couvert de différents profils, l’homme avait publié sur Facebook et Google des montages photo sur lesquels apparaissaient des photos de lui avec une arme. Entre 2012 et 2017, 98 publications ont été recensées, entre photos, commentaires ou réactions à des contenus favorables au djihad ou contre les femmes et les juifs.

En 2017, année lors de laquelle l’accusé avait publié ces contenus, ce dernier avait été diagnostiqué d’un «trouble psychotique chronique caractérisé par une idéalisation paranoïaque, un isolement, une apathie et des troubles de l’alimentation», a déclaré le procureur.

Le procureur a cependant déclaré qu’«il n’a pas été prouvé qu’au moment des faits, l’accusé était atteint de schizophrénie qui aurait pu l’éloigner de toute conscience de la réalité».




Source link

A propos de admin2063

admin2063

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*